Festival des Libertés Numériques 2019

Festival des Libertés Numériques 2019

2e édition du FDLN

Studio dilettante

Surveillances, « grandes oreilles », dystopies… Depuis plusieurs années, l’environnement dans lequel nous baignons est teinté de scandales, de fuites de données, d’imaginaires horrifiants et pessimistes. Cette 2ème édition du Festival des Libertés Numériques nous invite à plonger ensemble dans le grand bain pour partir à la recherche d’un trésor : notre pouvoir d’agir collectivement pour la préservation de nos libertés et de nos vies privées. Le festival est podcasté par l'association Studi...

Podcast
En cours de lecture

Séminaire « Vie privée, mobile et sécurité »

FDLN_20190207_EXODYUS-TOUBIANA.mp3

FDLN_20190207_EXODYUS-TOUBIANA.mp3

Télécharger Télécharger ( 76 Mo )

Séminaire « Vie privée, mobile et sécurité »

Après-midi d’étude autour des questions du mobile, des objets connectés, de sécurité, de liberté de choix et de vie privée, organisée par le département systèmes réseaux, cybersécurité et droit du numérique (SRCD) de l’IMT Atlantique.

Les deux premières interventions n'ont pas été enregistrée. Retrouvez dans cet épisode les interventions de l'association Exodus Privacy et de Vincent Toubiana.

Les pisteurs dans applications Android®, un enjeu pour la vie privée

Exodus Privacy est une association loi 1901 créée en 2017 et animée par des hacktivistes. Elle développe une plate-forme (nommée εxodus) d’analyse du respect de l’intimité et de la vie privée par les applications Android. Cette plateforme met à disposition du public des rapports listant, entre autres, les pisteurs embarqués dans les applications Android.

Au cours de cette conférence, deux membres présenteront les résultats de l’association.

Avec :

MeTaL_PoU, présidente d’Exodus Privacy et créatrice des contenus pédagogiques

Lovis IX, roi des serveurs et des sauvegardes.

La neutralité des terminaux

Le règlement « Internet Ouvert » protège la neutralité du net en Europe. Pour autant, les utilisateurs sont-ils vraiment libres d’utiliser les applications et d’accéder aux contenus qu’ils souhaitent ? En quittant l’ère des PC et de l’hégémonie du Web nous avons peut-être gagné en sécurité mais nous avons aussi perdu une part de notre liberté de choix. Cette présentation reviendra sur les limites que nous imposent nos smartphones et la façon dont ils orientent nos choix.

Avec :

Vincent Toubiana, chargé de mission « Économie Numérique » à l’Arcep. Avant de rejoindre le régulateur des communications électroniques et des postes, il était technologiste à la CNIL et a effectué une mission à l’Office of Technologie de Fédéral Trade Commission.

Cet événement a eu lieu le 7 février 2019.

Podcast
En cours de lecture

Conférence sur la surveillance de masse « Boîtes noires et Grandes oreilles »

FDLN-20190206-manach.mp3

FDLN-20190206-manach.mp3

Télécharger Télécharger ( 160 Mo )

Conférence sur la surveillance de masse « Boîtes noires et Grandes oreilles »

Conférence de Jean-Marc Manach, « Boîtes noires et grandes oreilles : comment les citoyens réagissent-ils à la surveillance électronique de masse ».

Suivie d’un entretien entre Christophe Gimbert et Jean-Marc Manach animé par Baptiste Blandet sur le thème :** « Comment former des journalistes hackers ».**

Avec :

Jean-Marc Manach, journaliste d’investigation indépendant. Il a publié dans différents médias (Libération, Rue89, InternetActu, Arrêt sur image) le résultat de ses enquêtes sur l’usage d’outils de surveillance électronique en France et à l’étranger. Jean-Marc Manach est co-auteur d’une bande dessinée Grandes oreilles et bras cassés (1), avec le dessinateur Nicoby et auteur d’un ouvrage sur la prise en compte de la vie privée dans les habitudes numériques de la génération Y, La vie privée, un problème de vieux cons ? (2).

La particularité de Jean-Marc Manach est de se situer en amont et en aval de l’information dans le domaine de la préservation de la vie privée en ligne. En amont en tant que journaliste d’investigation qui « sort » des affaires en relation avec la surveillance d’État. En aval avec un ouvrage théorique sur la vie privée en tant que droit de l’individu.

Baptiste Blandet, journaliste économique indépendant. Il est également spécialisé dans les stratégies éditoriales et digitales ; formateur en médiatraining (EHESP), en écriture sur les réseaux sociaux et les blogs ; éducateur aux médias (Lycée de la Salle – Rennes) ; diplômé en Sciences économiques à l’Université Aix-Marseille III et du CFPJ ; il écrit actuellement un livre blanc sur le RGPD et les conseillers en gestion de patrimoine.

Christophe Gimbert, enseignant-chercheur en Sciences de l’information et de la communication, membre du laboratoire « Arènes » et responsable de l’école de journalisme de Sciences-Po Rennes et du master « Journalisme : reportage et enquête ».

(1) Manach J-M, Nicoby . Illustrations / Graphisme. Grandes oreilles et bras cassés: une enquête sous forme de récit. Paris, France: Futuropolis, 2015.

(2) Manach J-M.* La vie privée, un problème de vieux cons ?* Limoges, France: FYP , 2010.

Cet événement a eu lieu le 6 février 2019

Podcast
En cours de lecture

Conférence « Technologies NBIC : anthropomorphisme et appropriation des corps »

FDLN_20190201_LENA-DORMEAU.mp3

FDLN_20190201_LENA-DORMEAU.mp3

Télécharger Télécharger ( 230 Mo )

Conférence « Technologies NBIC : anthropomorphisme et appropriation des corps »

L’objet de cette conférence, faisant suite aux interrogations générales posées lors de la première édition du Festival des Libertés Numériques, souhaite interroger l’une des facettes du tournant numérique que constitue la révolution dites « NBIC ».
Cette dernière, qui opère une découpe de l’être humain en 4 parts : Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et Cognitif, semble vouloir s’approcher plus encore de la quête d’une humanité augmentée, d’une possible immortalité. La question du corps, et des corps, devenant des objets pensés par des prismes techniques, constituera notre objet de réflexion principale.

Avec l’essor exponentiel de l’intelligence artificielle et des interfaces hommes-machines (IHM), de la santé connectée comme industrie florissante, nous pouvons dire que les nouveaux enjeux sociétaux sont positivistes, matérialisés par cette tendance au rejet de méthodes non expérimentales, dans une volonté d’ « ordre et progrès « .

En partenariat avec le séminaire RadX des doctorants de l’IRISA Rennes, nous souhaiterions discuter de cette reconfiguration sociétale, tenter d’en saisir les contours, les enjeux, ainsi que les possibilités émancipatoires.

Venez nombreux pour alimenter le débat !

Avec :

Léna Dormeau,chercheuse indépendante en philosophie du numérique / sociologie de la santé mentale, chargée d’enseignement à l’Institut Catholique de Paris / Université Rennes 2.

Cet événement a eu lieu le 1er février 2019

Podcast
En cours de lecture

Table ronde « Musique et logiciels libres »

FDLN_20190131_MUSIQUESLIBRES.mp3

FDLN_20190131_MUSIQUESLIBRES.mp3

Télécharger Télécharger ( 260 Mo )

Comment développer les connaissances et les compétences, ainsi que les usages, notamment pour les non-initié·e·s ?

Cette table ronde aura pour objectif d’échanger autour du thème de l’utilisation des logiciels libres d’un point de vue de musicien·ne / technicien·ne du son / compositeur·rice. Nous pourrons partager l’expérience de nos quatre dernières années de travail sur la MAO avec des logiciels libres et discuter des avantages, des difficultés rencontrées et des outils qui pourraient être développés pour les contourner.

Le Jardin Moderne est une association rassemblant musicien·ne·s, porteur·euse·s de projets artistiques, culturels, individuels ou collectifs, ainsi que toute personne souhaitant participer au projet. C’est aujourd’hui un organisme de formation, un centre ressource, un bar, un restaurant, une salle de spectacle, 7 studios de répétition dont un équipé pour l’enregistrement et héberge également 5 autres associations.

Nous avons fait le choix d’équiper la totalité de notre parc informatique de logiciels libres, y compris l’ordinateur de notre studio d’enregistrement. C’est un studio à vocation pédagogique, permettant aux musiciens et aux techniciens de se former aux techniques de prises de son et de mixage, à l’aide de logiciels libres et plus spécifiquement du logiciel d’enregistrement numérique multipistes Ardour. Outre l’initiation technique proposée via ce studio pédagogique, l’idée est d’en faire un outil de développement de la pratique de la musique assistée par ordinateur avec des logiciels libres.

Cet événement a eu lieu le 31 janvier 2019

Podcast
En cours de lecture

Conférence « L’infrastructure d’Internet et la politique, quel rapport ? »

FDLN_20190131_BORTZMEYER.mp3

FDLN_20190131_BORTZMEYER.mp3

Télécharger Télécharger ( 270 Mo )

Internet n’est pas un outil à notre disposition pour communiquer, c’est irrémédiablement devenu une part de nos vies. Pourtant Internet reste fondamentalement une infrastructure, constituée de câbles sous-terrains et sous-marins, de serveurs, de relais, de terminaux qui interagissent en fonction de protocoles et de normes. Mais à chaque choix technique destiné à améliorer cette cyberstructure correspond un choix politique souvent méconnu des utilisateur·ice·s, parfois opaque à celleux-là même à qui revient la décision. La Technique disait Platon est créatrice de chemins : On peut laisser Internet prendre le chemin d’un panoptique où nos vies seront scrutées et surveillées nuit et jour. Ou bien on peut s’en servir pour ouvrir la voie vers notre émancipation et retrouver ainsi le pouvoir d’agir sur les événements.

Avec :

Stéphane Bortzmeyer,ingénieur en réseaux informatiques à l’AFNIC (Association en charge de l’administration des noms de domaines fr). Il est l’auteur de plusieurs RFC (Requests for comments) ayant pour but d’améliorer le respect de la vie privée et le respect des droits humains dans le fonctionnement d’internet et particulièrement au niveau des serveurs de noms de domaines (DNS). Stéphane Bortzmeyer a publié son ouvrage Cyberstructure chez C&F en décembre 2018.

Cet événement a eu lieu le 31 janvier 2019