Festival des Libertés Numériques 2019

Festival des Libertés Numériques 2019

2e édition du FDLN

Studio dilettante

Surveillances, « grandes oreilles », dystopies… Depuis plusieurs années, l’environnement dans lequel nous baignons est teinté de scandales, de fuites de données, d’imaginaires horrifiants et pessimistes. Cette 2ème édition du Festival des Libertés Numériques nous invite à plonger ensemble dans le grand bain pour partir à la recherche d’un trésor : notre pouvoir d’agir collectivement pour la préservation de nos libertés et de nos vies privées. Le festival est podcasté par l'association Studi...

Podcast
En cours de lecture

Conférence « L’infrastructure d’Internet et la politique, quel rapport ? »

FDLN_20190131_BORTZMEYER.mp3

FDLN_20190131_BORTZMEYER.mp3

Télécharger Télécharger ( 270 Mo )

Internet n’est pas un outil à notre disposition pour communiquer, c’est irrémédiablement devenu une part de nos vies. Pourtant Internet reste fondamentalement une infrastructure, constituée de câbles sous-terrains et sous-marins, de serveurs, de relais, de terminaux qui interagissent en fonction de protocoles et de normes. Mais à chaque choix technique destiné à améliorer cette cyberstructure correspond un choix politique souvent méconnu des utilisateur·ice·s, parfois opaque à celleux-là même à qui revient la décision. La Technique disait Platon est créatrice de chemins : On peut laisser Internet prendre le chemin d’un panoptique où nos vies seront scrutées et surveillées nuit et jour. Ou bien on peut s’en servir pour ouvrir la voie vers notre émancipation et retrouver ainsi le pouvoir d’agir sur les événements.

Avec :

Stéphane Bortzmeyer,ingénieur en réseaux informatiques à l’AFNIC (Association en charge de l’administration des noms de domaines fr). Il est l’auteur de plusieurs RFC (Requests for comments) ayant pour but d’améliorer le respect de la vie privée et le respect des droits humains dans le fonctionnement d’internet et particulièrement au niveau des serveurs de noms de domaines (DNS). Stéphane Bortzmeyer a publié son ouvrage Cyberstructure chez C&F en décembre 2018.

Cet événement a eu lieu le 31 janvier 2019

Podcast
En cours de lecture

Déjeuner-débat « Partage de données publiques et privées à l’échelle de la métropole : enjeux économiques, de service public, et démocratiques »

FDLN_20190130_CODEV.mp3

FDLN_20190130_CODEV.mp3

Télécharger Télécharger ( 150 Mo )

Comme si vous y étiez, un déjeuner-débat ! Quelques bruits de chips, des conversations à bâtons rompus et plein d'infos sur le partage de données publiques et privées à l’échelle de la métropole !

Pourquoi partager des données à l’échelle du territoire métropolitain ? Quelles données peut-on ou non partager ? A qui? Pour quoi ? Quelle fiabilité des données partagées ? Quelle protection ? Qui s’en porte garant ? Quelle acceptabilité sociale ? Quelle accessibilité ?…

Autant de questions sur lesquelles nous vous invitons à échanger pour enrichir le débat local sur la donnée.

Amenez vos sandwichs ou encas, nous fournirons la boisson.

Plus d’informations à venir sur le site du Codev (Conseil de Développement de la métropole de Rennes)

La rencontre a eu lieu le 30/01/2019 de 12 h 15 min à 13 h 45 min à la Maison de la consommation et de l’environnemen

Podcast
En cours de lecture

Conférence « Autohébergement – j’ai repris mes données à la maison avec Yunohost »

FDLN_20190130_YUNOHOST_JAXOM.mp3

FDLN_20190130_YUNOHOST_JAXOM.mp3

Télécharger Télécharger ( 120 Mo )

On a fait ce qu'on a pu avec le son qu'on avait.
On espère que vous trouverez quand même ça aussi passionnant que nous.
Bonne écoute !

Conférence « Autohébergement – j’ai repris mes données à la maison avec Yunohost »

Livrer vos données et fichiers aux géants du numérique vous inquiète ? Vous cherchez une solution plus respectueuse de votre vie privée ? Héberger sa vie numérique à la maison ou entre amis, c’est possible, même sans être un pro !
Quels outils utiliser ? Comment ça se passe concrètement ? JaXoM vous raconte son expérience avec Yunohost et répond à toutes vos questions.

Avec :

JaXoM, membre des associations Grifon et Gulliver.

Podcast
En cours de lecture

Ciné-débat « Pistés par nos gènes »

20190126_debat-Piste-par-nos-genes.mp3

20190126_debat-Piste-par-nos-genes.mp3

Télécharger Télécharger ( 230 Mo )

Lors du ciné-débat, toutes les questions n'ont pas été posées dans le micro. Lorsque c'était possible le son a été augmenté, lorsque le son était trop faible, une musique vous indique qu'une coupure a été faite. Bonne écoute !

Ciné-débat « Pistés par nos gènes »

Être informé·e·s de nos calories dépensées, du nombre de pas effectués, de la qualité de nos pulsations cardiaques ou de notre sommeil grâce aux objets connectés fait désormais partie notre quotidien. La mesure de soi (quantified self) fascine de plus en plus.
Avec notre ADN, au cœur de nos cellules, nous pouvons enfin aller plus loin :

Savoir d’où nous venons, où nous allons, telles sont les promesses de la génomique « récréative » : de simples tests salivaires donneraient accès, par l’analyse de notre ADN, à nos lointaines origines ou encore à nos pré-dispositions vis à vis de certaines maladies.
Les nôtres … et celles de notre famille, avec qui nous partageons l’essentiel de nos gènes. Des informations médicales qui intéressent les chercheur·euse·s car elles pourraient aider à prévenir, guérir nos maladies. Des informations sensibles qui intéressent également les laboratoires pharmaceutiques, les assurances, les banques, les employeur·euse·s et même les services de police … Un marché mondial en pleine expansion.

Achetés, offerts, ces tests ludiques sont largement pratiqués aux États-Unis depuis une dizaine d’année et alimentent d’immenses bases de données. En France, ils sont en revanche interdits par l’article 226-28-1 du Code pénal, mais on estime que des milliers de français·es les ont déjà pratiqués par un simple achat sur Internet auprès d’un laboratoire étranger. La loi de bioéthique française, qui doit être révisée en 2019, assouplira-t-elle l’accès du grand public aux tests ADN ?

Qu’apprend-t-on réellement à partir de ces tests ? Que deviennent ces informations stockées sur des gigantesques bases de données des entreprises privées ? Sont-elles protégées ? A qui appartiennent-elles ? Quels sont les enjeux pour nos vies privées et les libertés individuelles ? Faut-il favoriser un secteur français des tests ADN ? Quelle vision de notre humanité et de notre parenté ? …

La Sophiste et l’EREB* vous invitent à échanger sur ces questions autour de la projection du documentaire « Pistés par nos gènes » :

Pistés par nos gènes

La projection sera suivie d’une discussion avec :

Philippe Borrel, réalisateur de « Pistés par nos gènes ».

Laurent Pasquier, médecin généticien au Service de Génétique Médicale de l’Hôpital Sud – CHU Rennes.

Annie Blandin, professeure de droit à l’IMT Atlantique, département Systèmes réseaux, Cybersécurité et Droit du numérique, spécialiste du droit européen des télécommunications et de l’Internet, membre du Conseil national du numérique.

Discussion animée par :

Léna Dormeau, chercheuse indépendante en philosophie du numérique

*Événement sous l’égide et avec le soutien financier de l’Espace de réflexion éthique de Bretagne (EREB)

Cet événement a eu lieu le 26/01/2019

Podcast
En cours de lecture

Conférence « Données personnelles et vie privée : comment retrouver un pouvoir collectif d’agir ? »

2019-01-25-Pouvoir-collectif-dagir.mp3

2019-01-25-Pouvoir-collectif-dagir.mp3

Télécharger Télécharger ( 220 Mo )

Conférence « Données personnelles et vie privée : comment retrouver un pouvoir collectif d’agir ? »

En octobre dernier, suite à un énième scandale de fuite de données personnelles concernant Google, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au Numérique déclarait sur France Inter: « Nous sommes tous responsables de nos propres données ». Au même moment, le gouvernement annonce vouloir légiférer sur le problème de « l’addiction au numérique », considérant que les français passent trop de temps sur les réseaux sociaux…

Cette façon de renvoyer l’individu à sa propre responsabilité en matière de protection des données personnelles est en réalité largement répandue. Pourtant à l’heure où les grandes plateformes (et les États) ont fait de l’exploitation des données personnelles et de la marchandisation de nos intimités la base de l’économie numérique, c’est d’un pouvoir collectif d’agir dont nous avons besoin pour reprendre le contrôle sur des pans entiers de nos vies.

Le Règlement Européen sur le Protection des Données (RGPD) offrent de nouveaux moyens de rééquilibrer le rapport de force en faveur des citoyen·ne·s, à condition que nous nous emparions collectivement de ces opportunités. Mais à plus long terme, c’est notre vision même des données qu’il nous faudrait modifier pour comprendre qu’elles engagent toujours plus que l’individu isolé en formant la trame même de nos liens sociaux.

Avec :

  • Laura Aufrère, doctorante en gestion (CEPN – Paris 13), travaille sur les dynamiques d’économie sociale et solidaire et des communs dans le secteur culturel.

  • Lionel Maurel, juriste et conservateur de bibliothèques. Co-fondateur de La Quadrature du Net, association de défense des libertés dans l’environnement numérique. Membre de la commission de la prospective de la CNIL.

décrypter

La conférence a eu lieu le 25 janvier 2019