Conférence « Données personnelles et vie privée : comment retrouver un pouvoir collectif d’agir ? »

En octobre dernier, suite à un énième scandale de fuite de données personnelles concernant Google, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au Numérique déclarait sur France Inter: « Nous sommes tous responsables de nos propres données ». Au même moment, le gouvernement annonce vouloir légiférer sur le problème de « l’addiction au numérique », considérant que les français passent trop de temps sur les réseaux sociaux…

Cette façon de renvoyer l’individu à sa propre responsabilité en matière de protection des données personnelles est en réalité largement répandue. Pourtant à l’heure où les grandes plateformes (et les États) ont fait de l’exploitation des données personnelles et de la marchandisation de nos intimités la base de l’économie numérique, c’est d’un pouvoir collectif d’agir dont nous avons besoin pour reprendre le contrôle sur des pans entiers de nos vies.

Le Règlement Européen sur le Protection des Données (RGPD) offrent de nouveaux moyens de rééquilibrer le rapport de force en faveur des citoyen·ne·s, à condition que nous nous emparions collectivement de ces opportunités. Mais à plus long terme, c’est notre vision même des données qu’il nous faudrait modifier pour comprendre qu’elles engagent toujours plus que l’individu isolé en formant la trame même de nos liens sociaux.

Avec :

  • Laura Aufrère, doctorante en gestion (CEPN – Paris 13), travaille sur les dynamiques d’économie sociale et solidaire et des communs dans le secteur culturel.

  • Lionel Maurel, juriste et conservateur de bibliothèques. Co-fondateur de La Quadrature du Net, association de défense des libertés dans l’environnement numérique. Membre de la commission de la prospective de la CNIL.

décrypter

La conférence a eu lieu le 25 janvier 2019